Le modèle de communication de Mehrabian : Comprendre l'importance des éléments non verbaux

Communication

Le modèle de communication de Mehrabian : Comprendre l'importance des éléments non verbaux


Le modèle de communication de Mehrabian, développé dans les années 1960, est souvent utilisé pour illustrer l'importance des éléments non verbaux dans la communication interpersonnelle. 


Il a été largement interprété de manière incorrecte, ce qui a conduit à des idées simplistes sur la communication humaine. 


Pour mieux comprendre ce modèle, il est essentiel d'explorer ses composants et de clarifier les limites de son applicabilité.


Les trois éléments du modèle de Mehrabian


Le modèle de Mehrabian se compose de trois éléments principaux qui contribuent à la communication lors de conversations face à face :


La communication verbale (7%) : Selon la théorie de Mehrabian, seulement 7 % de la signification de nos mots proviennent de ce que nous disons. En d'autres termes, le contenu verbal de notre message compte relativement peu dans la transmission de l'information. Cette partie de la théorie de Mehrabian a souvent été mal comprise, car elle ne nie pas l'importance du langage lui-même, mais souligne plutôt que d'autres éléments non verbaux interviennent dans la compréhension globale.


La communication vocale (38%) : Le ton de voix, le rythme, la mélodie, l'intonation et d'autres caractéristiques vocales jouent un rôle considérable dans la manière dont un message est reçu. Lorsque quelqu'un parle, la façon dont il le fait peut ajouter de la nuance, de l'émotion et de la clarté à ses paroles. Par exemple, un même mot peut avoir des significations très différentes selon l'intonation utilisée.


La communication non verbale (55%) : C'est ici que réside la partie la plus importante du modèle de Mehrabian. Les gestes, les expressions faciales, la posture, l'orientation du corps et d'autres signaux non verbaux représentent 55 % de la signification dans une conversation en personne. Notre langage corporel est souvent le véritable reflet de nos pensées et de nos émotions. Par exemple, un sourire sincère peut renforcer un message positif, tandis qu'une posture fermée peut indiquer de la réticence ou du désaccord.


Mettre en contexte le modèle de Mehrabian


Il est crucial de comprendre que le modèle de Mehrabian ne s'applique pas universellement à toutes les formes de communication. Il a été principalement élaboré dans le contexte de la communication émotionnelle et affective, comme les sentiments d'amour, d'antipathie ou de plaisir. Dans des situations où l'information est principalement factuelle et objective, le contenu verbal peut jouer un rôle beaucoup plus important que le modèle de Mehrabian ne le suggère.


En outre, la recherche de Mehrabian était basée sur des expériences en laboratoire et ne tenait pas compte des nuances de la communication dans le monde réel. Dans la vie quotidienne, la communication est complexe et multidimensionnelle, et il est essentiel de prendre en compte l'ensemble des signaux verbaux et non verbaux pour interpréter correctement les messages.


Conclusion


Le modèle de Mehrabian peut être un outil utile pour sensibiliser à l'importance des éléments non verbaux dans la communication. Cependant, il est essentiel de le considérer comme une simplification théorique plutôt que comme une règle stricte. Dans la pratique, une communication efficace dépend de nombreux facteurs, y compris le contexte, la relation entre les interlocuteurs et la nature du message lui-même. Il est judicieux d'être conscient des éléments non verbaux, mais il ne faut pas les considérer comme les seuls déterminants de la communication.


Déroulé de mise en pratique de la méthode Mehrabian lors d'un atelier ou workshop axé sur l'amélioration des compétences en communication. 


Cette approche permettra aux participants de mieux comprendre et d'appliquer les éléments non verbaux dans leurs interactions. 


Voici un exemple de déroulé :


Objectif de l'atelier : L'objectif de cet atelier est de sensibiliser les participants à l'importance des éléments non verbaux dans la communication et de leur fournir des compétences pratiques pour les améliorer.


Durée de l'atelier : L'atelier peut durer entre 2 et 3 heures, selon la complexité des exercices et le temps alloué aux discussions.


Déroulé de l'atelier :


Introduction (15 minutes)


  • Accueil des participants et présentation du but de l'atelier.
  • Brève explication du modèle de Mehrabian et de son importance dans la communication.


Communication Verbale vs Non Verbale (20 minutes)


  • Expliquer la distinction entre la communication verbale et non verbale en utilisant des exemples concrets.
  • Encourager les participants à partager leurs propres expériences de communication où les éléments non verbaux ont joué un rôle important.


Exercice sur la Communication Verbale (15 minutes)


  • Demander aux participants de participer à une discussion de groupe sur un sujet donné en se concentrant uniquement sur les mots utilisés.
  • Après la discussion, demander aux participants de noter comment ils se sont sentis en tant qu'auditeurs et en tant que locuteurs.


Exercice sur la Communication Non Verbale (20 minutes)


  • Organiser un exercice de jeu de rôle ou de présentation où les participants doivent communiquer un message sans utiliser de mots, uniquement en utilisant leur langage corporel.
  • Discuter des défis et des observations qui en découlent.


Communication Vocale (15 minutes)


  • Expliquer l'importance de la communication vocale, y compris le ton, le rythme, l'intonation et l'articulation.
  • Demander aux participants de répéter une phrase simple avec différentes intonations pour illustrer comment cela peut changer le sens de la phrase.


Exercice sur la Communication Combinée (20 minutes)


  • Organiser un exercice où les participants communiquent un message en utilisant à la fois des mots, des éléments non verbaux et des caractéristiques vocales pour renforcer leur message.
  • Discuter des résultats et de la manière dont ces éléments ont influencé la communication.

Discussion et Retours (20 minutes)


  • Encourager les participants à partager leurs observations et leurs expériences pendant les exercices.
  • Discuter des défis et des stratégies pour améliorer la communication non verbale dans différentes situations.


Conseils Pratiques (10 minutes)


  • Fournir aux participants des conseils pratiques pour améliorer leur communication non verbale au quotidien.


Conclusion (10 minutes)


  • Récapituler les points clés abordés lors de l'atelier.
  • Inviter les participants à poser des questions et à partager leurs dernières réflexions.


Évaluation et Feedback (10 minutes)


  • Demander aux participants de remplir un court formulaire d'évaluation pour recueillir leurs commentaires sur l'atelier.
  • L'atelier se termine en rappelant aux participants que la communication est une compétence en constante évolution qui s'améliore avec la pratique. 
  • Encouragez-les à appliquer les enseignements de l'atelier dans leur vie quotidienne pour devenir de meilleurs communicateurs.


Le modèle de communication de Mehrabian : Comprendre l'importance des éléments non verbaux
Peter Keates 22 octobre 2023
Partager cette publication
Étiquettes
Archiver